Association les amis de l'Hôtel-Dieu Saint Jacques et de l'Hôpital de La Grave

amishoteldieu @ gmail.com

©  2018 par Caroline Giulioli

  • Facebook amis hotel dieu Toulouse

Conférence : Professeur ARBUS, "Philippe PINEL"

03/28/2018

Au XVIIIème siècle, la situation des aliénés en France est misérable. Ils sont parqués dans des services d’hôpital ou dans des cellules (des loges), humides et étroites. Le plus souvent, ils sont enchaînés.

Ils partagent ce lieu avec les détenus de droit commun, les prostituées et les clochards (comme à la Grave par exemple).

A Paris, ils sont enfermés à Bicêtre.

 

Philippe PINEL est né à Jonquières, à côté de Saint Paul Cap de Joux où son père était médecin. Il fera ses études à Albi chez le Doctrinaires, puis au Collège de l’Esquille à Toulouse.

 

D’abord passionné par les Mathématiques, il deviendra médecin après l’Ecole de Médecine de Toulouse, puis se perfectionnera à Montpellier pendant trois ans.

Il arrivera à Paris en 1778 où il sera rédacteur de la Gazette de Santé, puis deviendra médecin chef de la Maison Belhomme, une clinique où il fera ses premières expériences de médecin des aliénés.

 

Devenu un habitué du salon de Madame HELVETIUS, il fera de nombreuses connaissances parmi lesquelles Cabanis, Fourcroy, qui lui permettront de franchir la révolution en (presque) toute quiétude.

 

Il sera nommé médecin-chef à Bicêtre. Son premier acte sera avec son infirmier Pussin, de faire tomber les chaines des aliénés, un acte grâce auquel son infirmier chef Pussin et lui-même acquerront une grande célébrité.

 

Par la suite, poursuivant ses actes humanitaires, il transformera le traitement physique des aliénés (basé soit sur la saignée ou autres « tortures » plus ou moins désagréables), en traitement moral. Ce dernier basé sur le dialogue et l’observation clinique introduira ainsi la psychiatrie et la psychothérapie (la psychologie ?????) au premier rang du traitement de la folie. Dans son livre, le traitement médico-philosophique de la folie deviendra une œuvre majeure à l’époque dans la littérature psychiatrique.

Il sera ensuite transféré comme médecin chef à la Salpétrière et souhaitera que son infirmier Pussin soit associé à cette nouvelle fonction.

 

Psychiatre et homme remarquable, il est à l’origine de l’observation médicale et de l’introduction de l’approche psychologique du malade psychiatrique.

 

Il fut le maitre d’Esquirol qui poursuivit son œuvre par la mise en place du système asilaire et de la loi de 1838.

Please reload

Actualité
Please reload

Archives
Please reload