Association les amis de l'Hôtel-Dieu Saint Jacques et de l'Hôpital de La Grave

amishoteldieu @ gmail.com

©  2018 par Caroline Giulioli

  • Facebook amis hotel dieu Toulouse

Conférence de Mme le docteur Simone Alie-Daram : « Recherche scientifique et obstination. Nécessité et danger »

12/02/2019

Conférence de Mme le docteur Simone Alie-Daram « Recherche scientifique et obstination. Nécessité et danger »

 

 

 

Mme Simone Alie-Daram a d’abord présenté la biographie de 4 chercheurs et les faits marquants de leur histoire :

SOMMELWEISS (1818-1865) à Vienne, découvrit, sans en définir le mécanisme, le rôle important du lavage des mains en obstétrique, dans la prévention des infections puerpérales. Ignoré et même méprisé par ses contemporains, il mourut à Budapest dans un asile de son pays d’origine, la Hongrie.

KAMMERER (1880 - 1926 ), musicien, biologiste, défenseur de la transmission des caractères acquis appuya ses théories sur des recherches concernant les « crapauds accoucheurs ». Ses travaux lui valurent une reconnaissance mondiale jusqu’à ce qu’il soit accusé de fraude scientifique. Il mourut d’une balle de révolver dans la tempe ( meurtre ou suicide ?) prés de Vienne. Arthur Koestler écrivit à son sujet : « L’étreinte du crapaud »

BENOIT (1896 - 1982 ) travailla et publia sur la modification des caractères sexuels secondaires chez les canards par injection d’ADN testiculaire. Dans son expérience princeps dont il ne put jamais reproduire les résultats, il injectait des extraits testiculaires et du sang veineux de canards « Kaki » à des canards « Pékin » ; par la suite il n’injecta que du sang veineux. Il s’agissait en réalité d’une influence hormonale et non d’une modification génétique vraie qu’il n’avait pas su déceler et dont ses auditeurs lui firent prendre conscience lors de l’un de ses exposés.

BENVENISTE ( 1935 -2004 ) médecin et immunologiste français très connu pour ses publications en 1988 sur « la mémoire de l’eau », fut très contesté par le reste de la communauté scientifique. Il prétendait assoir les bases de l’Homéopathie en montrant in vitro, la dégranulation des basophiles par de fortes dilutions d’anticorps. Ses théories ont été totalement abandonnées.

 

Ainsi en se basant sur ces exemples, Mme Alie-Daram montra combien il est indispensable dans toute approche scientifique d’accepter les critiques et de les prendre en considération, de garder toujours la raison, de rester humble et de ne pas succomber à l’envie de publier pour se faire connaitre et devenir célèbre.

Please reload

Actualité
Please reload

Archives
Please reload